-La nouvelle planète



Imaginez qu’un homme préhistorique voit un jour un hélicoptère se poser devant sa caverne. Pris de panique, il va se réfugier au fond de sa grotte et trembler d’effroi jusqu’à ce que l’indésirable s ‘en aille. Il n’a jamais vu pareille chose de sa vie. Le souffle des pales du rotor projette de la poussière qui l’aveugle. Puis tout s’arrête et redevient calme. Le monstre métallique est reparti aussi vite qu’il était arrivé. En s’essuyant les yeux, il sort de sa cachette prudemment pour voir où est parti l’engin infernal. Il ne le reverra plus jamais.

De nos jours, par une belle soirée d’été, la nuit commence à étaler son voile noire. Une voiture circule sur une petite route départementale peu fréquentée. A son bord un technico-commercial qui rejoint son hôtel. Il est pleinement satisfait de sa journée et s’autorise l’écoute de sa radio préférée à fort volume. Soudain, il sent des picotements sur sa langue et sa vue se brouille. Sa nuque est douloureuse et il se met à transpirer abondamment. Mettant ces symptômes sur le compte de la fatigue il décide de s’arrêter un moment. Il se gare sur l’entrée d’un chemin menant à un champ. Et là, sa radio se met à grésiller, les phares s’éteignent et le moteur s’arrête tout seul. Un peu chancelant, il descend de sa voiture et reste figé devant le spectacle qui se produit devant lui. A une vingtaine de mètres un objet long comme un autobus semble flotter dans l’air. Sa couleur orange est très lumineuse. Par moment il aperçoit des hublots et des formes humanoïde qui s’agitent derrière. Puis l’objet disparaît instantanément. Notre représentant se demande s’il a rêvé ou s’il a eu un moment d’absence. Il reprend ses esprits, remonte dans sa voiture qui fonctionne maintenant correctement et part vers son hôtel. Durant toute la soirée il ne parlera à personne. Seul dans sa chambre il cherche à comprendre ce qui s’est passé. Pour le moment il n’a pas de réponse à cet événement exceptionnel.

Ces deux faits extraordinaires qui se produisent dans des époques différentes ont un point commun : les deux protagonistes de cette histoire se retrouvent devant un phénomène inexpliqué. Le premier peu évolué intellectuellement et techniquement ne comprendra jamais ce qui s’est passé et finira par reprendre le cours de sa vie.

Le deuxième, plus évolué, finira par admettre que cet objet vient peut-être d’ailleurs. Et puis, il n’y pas si longtemps, il a entendu dire qu’une nouvelle exoplanète avait été découverte par les techniciens de la NASA (exo car en dehors de notre système solaire).

Baptisée Kepler-186f, elle a un rayon proche de celui de la Terre.
Grâce à cette petite taille, il y a de grandes chances pour qu’elle soit rocheuse et qu’elle soit pourvue d’une atmosphère. L’eau peut donc y exister à l’état liquide en surface.

Kepler-186f se trouve dans un système d’étoiles à 490 années-lumière de notre Soleil avec cinq planètes tournant en orbite autour d’un «soleil». Mais ses quatre autres planètes sont trop proches de ce soleil. Seule Kepler-186f se situe dans la zone dite habitable, celle où la vie telle que nous la connaissons, dépendante de la présence d’eau, a la plus grande chance d’y prospérer.

Peut-être que ses éventuels habitants viendront nous visiter ! Et qui sait s’ils ne sont pas déjà venus…

Cette histoire, irréelle pour une partie, voudrait démontrer que les choses inexpliquées finissent un jour par trouver une solution…

La Terre et Kepler-186f

-7 exoplanètes découvertes autour d’une étoile naine



Un système solaire nouvellement découvert à seulement 39 années-lumière de la Terre comporte 7 planètes gravitant autour d’une étoile Trappist-1 et pourraient contenir de l’eau à l’état liquide et peut-être la vie.
Un groupe de sept exoplanètes, avec des dimensions semblables à la Terre, a été découvert gravitant autour d’une étoile. Leur température est assez chaude pour qu’il y ait de l’eau à l’état liquide et peut-être une forme de vie.
La découverte de nouvelles exoplanètes est une loterie pour les astronomes à la recherche de vie extraterrestre. Ces 7 exoplanètes tournent autour de l’étoile naine Trappiste-1 et sont constituées de roches.
Cet événement émerveille les astronomes et a fait naître l’espoir que la recherche de vie extraterrestre au-delà de notre système solaire pourrait commencer beaucoup plus tôt qu’on ne le pensait. La prochaine génération de télescopes les aidera beaucoup dans la prochaine décennie. C’est la première fois que tant de planètes semblables à la Terre sont trouvées en orbite autour d’une même étoile.
Ce système planétaire situé à 39 années-lumière de la Terre est un un candidat de choix pour rechercher des signes de vie.
Légèrement plus grande que Jupiter, l’étoile brille avec une lumière faible, environ 2 000 fois plus faible que notre soleil.
“L’étoile est si petite et froide que les sept planètes sont tempérées, ce qui signifie qu’ils pourraient y avoir l’eau liquide et peut-être de la vie à leur surface.” a déclaré Michaël Gillon, un astrophysicien de l’Université de Liège en Belgique.Les planètes ont des orbites vertigineuses si bien qu’il ne leur faut que de 1 à 5 jours pour boucler une révolution autour de l’étoile. A cette proximité, la plupart, sinon la totalité, ne montrent qu’une seule face à Trappist-1, comme la Lune face à la Terre.
Certaines planètes sont censées être à la bonne température pour accueillir des océans d’eau, selon la composition de leur atmosphère, mais sur d’autres toutes les régions hospitalières peuvent être confinées aux bandes qui séparent les côtés clair et sombre des planètes.

Point de vue de Focatrip
Quelle merveilleuse découverte! Savoir qu’il y a peut-être une forme de vie à 39 années-lumière de notre bonne vieille Terre.
Seulement voilà, les choses ne sont pas aussi simples.
Quelques rappels:
1 année-lumière = 9460528404879.4 kilomètres
C’est la distance parcourue par un rayon lumineux pendant une année à la vitesse de 300 000 km/s.
39 années lumières = 369 726 123 930 509 km
Avec la fusée Ariane et la technologie actuelle, à 40 000 km/h, il faudrait environ 1 055 154 années pour y aller…
A la vitesse de la lumière, soit 300 000 km/s, il faudrait environ 39 années…
*Voir le tableau de calcul automatique sous la photo en bas de page.
Mais pour le moment nous ne maîtrisons pas cette technologie. Les éventuels habitants des ces exoplanètes la maîtrisent peut-être et ils pourraient nous rendre visite un jour…
Savent-ils seulement que nous existons? Ou sommes-nous dignes d’intérêt pour eux?
De toutes façons, nous attendons la suite avec impatience.

7 exoplanètes autour d’une étoile naine Trappist-1

Calcul automatique.