-Lavoir de la Mère Denis




J’ai retrouvé le lavoir de la Mère Denis en Normandie.

La Manche

Ce lavoir a été construit au début du XXe siècle en bordure de la rivière Gerfleur dans le village de Tôt sur la commune de Barneville-Carteret dans la Manche. C’est l’un des lavoirs les plus connus de France car il a servi de décor à un film publicitaire pour une marque de lave-linge. A l’origine il n’avait pas de toiture, celle-ci a été ajoutée en 1972 pour les besoins du tournage. Le lavoir était muni d’un système de vanne à crémaillère pour le curer. Il a  été restauré en 1999. En période de crue du Gerfleur le lavoir est inondé et seule sa toiture reste visible.
Le village du Tôt (« Tôt » signifie « village en longueur », en scandinave) regroupe plusieurs maisons anciennes, du XVIIe au XIXe siècle, demeures traditionnelles des pêcheurs et laboureurs.
La mère Denis
La mère Denis, de son vrai nom Jeanne LE CALVE, naît le 9 novembre 1893 à Kerallain, petit hameau près de Pontivy, dans le Morbihan.
Dans les années 30, elle s’installe au hameau du Tôt et occupe un emploi de garde-barrière jusqu’en 1939-40. C’est à cette époque qu’elle devient « lessivière » comme on dit dans le Cotentin. En 1972 un publicitaire parisien, en charge de lancer un nouveau lave-linge, se souvient que dans le village de ses grands-parents où il passait ses vacances, vivait une lavandière appelée la « Mère Denis ». Il comprend que pour convaincre le public qu’un lave-linge lave et rince bien, rien ne vaut l’image de qualité du travail d’une authentique lavandière. Et la « Mère Denis » incarne parfaitement ce savoir-faire!
Après une campagne publicitaire dans les journaux, arrivent les films à la télévision. Grâce aux tournages, le lavoir retrouve un certain regain. La « Mère Denis » devient rapidement célèbre et en 1976 un livre lui est consacré. Ce qui lui vaudra de passer à l’émission « Apostrophes » de Bernard Pivot.
La « Mère Denis » n’a jamais eu de lave-linge!
En 1980, elle cesse ses activités de lavandière, quitte le hameau du Tôt et s’installe à la maison de retraite de Pont-l’Evêque en 1982. Elle y décède en 1989 à l’âge de 96 ans.

-Histoire de la moule de Bouchot



La mytiliculture découverte par hasard…

Plusieurs histoires circulent autour de la moule de Bouchot.

La plus probable remonte au XIIIe siècle. En l’an 1235, le navigateur irlandais, Patrick Walton, fait naufrage dans la baie de l’Aiguillon en Vendée. Pour ne pas mourir de faim, il installe en mer des pieux de bois entre lesquels il tend des filets de pêche afin d’attraper des oiseaux. Il remarque alors que ses pieux se couvrent de petites moules qui grossissent plus vite que les moules sauvages.
La culture de la moule sur Bouchot était donc née.
Le terme de Bouchot vient probablement des deux mots gaéliques bout « clôture, haie » et chot « bois ».

Culture de la moule de Bouchot

La moule de Bouchot doit passer par plusieurs étapes de culture pour porter l’appellation.
A leur naissance au début du printemps, les bébés moule se fixent sur des cordes horizontales tendues entre des pieux, c’est le captage. Puis les cordes sont installées sur des potences en bois pour que les naissains s’y développent jusqu’à la fin de l’été.
Puis au mois de septembre, l’élevage commence: les cordes remplies de naissains sont enroulées autour des Bouchots. Les moules y grandissent pendant l’hiver et le printemps suivant.
Une année au moins est passée et c’est la cueillette. Les moules sont cueillies entre mai et février et peuvent être consommées.

Qualité du produit

La qualité des eaux littorales et des secteurs de production mytilicole est constamment surveillée par l’Etat français (Ifremer et Affaires Maritimes).
Récemment, la moule de Bouchot a obtenu le « Critères Qualité Certifiés » qui impose les trois règles suivantes:
– moules élevées sur estran durant six mois minimum
– taux de chair garanti
– traçabilité garantie de la naissance au lieu de vente

La moule de Bouchot de la baie du Mont-Saint-Michel bénéficie du label AOC.

Apports nutritionnels

La moule de Bouchot est très riche en calcium, magnésium, fer, zinc, sélénium, iode et des vitamines B8, B12, et E.

Les photos ont été prises au Havre de la Vanlée « les Salines » sur la commune de Bricqueville-sur-mer (50).

-La nouvelle planète



Imaginez qu’un homme préhistorique voit un jour un hélicoptère se poser devant sa caverne. Pris de panique, il va se réfugier au fond de sa grotte et trembler d’effroi jusqu’à ce que l’indésirable s ‘en aille. Il n’a jamais vu pareille chose de sa vie. Le souffle des pales du rotor projette de la poussière qui l’aveugle. Puis tout s’arrête et redevient calme. Le monstre métallique est reparti aussi vite qu’il était arrivé. En s’essuyant les yeux, il sort de sa cachette prudemment pour voir où est parti l’engin infernal. Il ne le reverra plus jamais.

De nos jours, par une belle soirée d’été, la nuit commence à étaler son voile noire. Une voiture circule sur une petite route départementale peu fréquentée. A son bord un technico-commercial qui rejoint son hôtel. Il est pleinement satisfait de sa journée et s’autorise l’écoute de sa radio préférée à fort volume. Soudain, il sent des picotements sur sa langue et sa vue se brouille. Sa nuque est douloureuse et il se met à transpirer abondamment. Mettant ces symptômes sur le compte de la fatigue il décide de s’arrêter un moment. Il se gare sur l’entrée d’un chemin menant à un champ. Et là, sa radio se met à grésiller, les phares s’éteignent et le moteur s’arrête tout seul. Un peu chancelant, il descend de sa voiture et reste figé devant le spectacle qui se produit devant lui. A une vingtaine de mètres un objet long comme un autobus semble flotter dans l’air. Sa couleur orange est très lumineuse. Par moment il aperçoit des hublots et des formes humanoïde qui s’agitent derrière. Puis l’objet disparaît instantanément. Notre représentant se demande s’il a rêvé ou s’il a eu un moment d’absence. Il reprend ses esprits, remonte dans sa voiture qui fonctionne maintenant correctement et part vers son hôtel. Durant toute la soirée il ne parlera à personne. Seul dans sa chambre il cherche à comprendre ce qui s’est passé. Pour le moment il n’a pas de réponse à cet événement exceptionnel.

Ces deux faits extraordinaires qui se produisent dans des époques différentes ont un point commun : les deux protagonistes de cette histoire se retrouvent devant un phénomène inexpliqué. Le premier peu évolué intellectuellement et techniquement ne comprendra jamais ce qui s’est passé et finira par reprendre le cours de sa vie.

Le deuxième, plus évolué, finira par admettre que cet objet vient peut-être d’ailleurs. Et puis, il n’y pas si longtemps, il a entendu dire qu’une nouvelle exoplanète avait été découverte par les techniciens de la NASA (exo car en dehors de notre système solaire).

Baptisée Kepler-186f, elle a un rayon proche de celui de la Terre.
Grâce à cette petite taille, il y a de grandes chances pour qu’elle soit rocheuse et qu’elle soit pourvue d’une atmosphère. L’eau peut donc y exister à l’état liquide en surface.

Kepler-186f se trouve dans un système d’étoiles à 490 années-lumière de notre Soleil avec cinq planètes tournant en orbite autour d’un «soleil». Mais ses quatre autres planètes sont trop proches de ce soleil. Seule Kepler-186f se situe dans la zone dite habitable, celle où la vie telle que nous la connaissons, dépendante de la présence d’eau, a la plus grande chance d’y prospérer.

Peut-être que ses éventuels habitants viendront nous visiter ! Et qui sait s’ils ne sont pas déjà venus…

Cette histoire, irréelle pour une partie, voudrait démontrer que les choses inexpliquées finissent un jour par trouver une solution…

La Terre et Kepler-186f

-La crise agricole



La crise agricole ou le cheval d’orgueil

En Bretagne, au début du XXème siècle, la misère était encore de mise pour bien des gens du monde agricole. C’était une calamité comme une autre et contre laquelle on ne pouvait pas faire grand-chose. Le moindre coup du destin suffisait à y faire tomber ceux qui étaient déjà fragiles et qui tiraient le diable par la queue.
De nos jours, le prix du lait et de la viande, le naufrage des dirigeants, l’invalidité, la maladie sur les hommes ou sur les bêtes, une mauvaise récolte, une économie volatile ou simplement les lois de l’offre et de la demande vous jettent pour un temps sur les routes pour crier votre désarroi, vous obligent à tendre la main au seuil des portes ministérielles qui restent sourdes, la prière entre les dents serrées et les yeux fermés sur votre humiliation.
Le feu dans la paille à la Préfecture, le feu dans les palettes et les pneus, les barrages sur les routes sont l’expression d’une colère sourde et profonde, d’un exutoire et d’un appel au secours.
Parfois au XXème siècle, les hommes choisissaient de se pendre et il y avait souvent, dans la grange, une corde qui n’attendait que ça. Les femmes préféraient se noyer et il se trouvait toujours un puits dans leur cour ou un lavoir au bas de leur champ.
Faisons tout notre possible pour ne pas en arriver à ces extrémités irréparables !
Réflexions librement inspirées par le livre « Le Cheval d’Orgueil » de Pierre-Jakez Hélias.

-7 exoplanètes découvertes autour d’une étoile naine



Un système solaire nouvellement découvert à seulement 39 années-lumière de la Terre comporte 7 planètes gravitant autour d’une étoile Trappist-1 et pourraient contenir de l’eau à l’état liquide et peut-être la vie.
Un groupe de sept exoplanètes, avec des dimensions semblables à la Terre, a été découvert gravitant autour d’une étoile. Leur température est assez chaude pour qu’il y ait de l’eau à l’état liquide et peut-être une forme de vie.
La découverte de nouvelles exoplanètes est une loterie pour les astronomes à la recherche de vie extraterrestre. Ces 7 exoplanètes tournent autour de l’étoile naine Trappiste-1 et sont constituées de roches.
Cet événement émerveille les astronomes et a fait naître l’espoir que la recherche de vie extraterrestre au-delà de notre système solaire pourrait commencer beaucoup plus tôt qu’on ne le pensait. La prochaine génération de télescopes les aidera beaucoup dans la prochaine décennie. C’est la première fois que tant de planètes semblables à la Terre sont trouvées en orbite autour d’une même étoile.
Ce système planétaire situé à 39 années-lumière de la Terre est un un candidat de choix pour rechercher des signes de vie.
Légèrement plus grande que Jupiter, l’étoile brille avec une lumière faible, environ 2 000 fois plus faible que notre soleil.
“L’étoile est si petite et froide que les sept planètes sont tempérées, ce qui signifie qu’ils pourraient y avoir l’eau liquide et peut-être de la vie à leur surface.” a déclaré Michaël Gillon, un astrophysicien de l’Université de Liège en Belgique.Les planètes ont des orbites vertigineuses si bien qu’il ne leur faut que de 1 à 5 jours pour boucler une révolution autour de l’étoile. A cette proximité, la plupart, sinon la totalité, ne montrent qu’une seule face à Trappist-1, comme la Lune face à la Terre.
Certaines planètes sont censées être à la bonne température pour accueillir des océans d’eau, selon la composition de leur atmosphère, mais sur d’autres toutes les régions hospitalières peuvent être confinées aux bandes qui séparent les côtés clair et sombre des planètes.

Point de vue de Focatrip
Quelle merveilleuse découverte! Savoir qu’il y a peut-être une forme de vie à 39 années-lumière de notre bonne vieille Terre.
Seulement voilà, les choses ne sont pas aussi simples.
Quelques rappels:
1 année-lumière = 9460528404879.4 kilomètres
C’est la distance parcourue par un rayon lumineux pendant une année à la vitesse de 300 000 km/s.
39 années lumières = 369 726 123 930 509 km
Avec la fusée Ariane et la technologie actuelle, à 40 000 km/h, il faudrait environ 1 055 154 années pour y aller…
A la vitesse de la lumière, soit 300 000 km/s, il faudrait environ 39 années…
*Voir le tableau de calcul automatique sous la photo en bas de page.
Mais pour le moment nous ne maîtrisons pas cette technologie. Les éventuels habitants des ces exoplanètes la maîtrisent peut-être et ils pourraient nous rendre visite un jour…
Savent-ils seulement que nous existons? Ou sommes-nous dignes d’intérêt pour eux?
De toutes façons, nous attendons la suite avec impatience.

7 exoplanètes autour d’une étoile naine Trappist-1

Calcul automatique.

-Notions d’économie agricole


La Fermière: Notions élémentaires d’économie domestique agricole

J’ai retrouvé cet ouvrage et comme il était très usagé je l’ai entièrement recopié et mis en téléchargement au format PDF pour un meilleur confort de lecture.  (lien de téléchargement: La Fermière)
Il a été écrit par Michel GREFF en 1859. C’est la dixième édition parue en 1884.
Michel GREFF était un ancien inspecteur des écoles primaires, auteur également du Catéchisme agricole de l’École et la Ferme.

Descriptif du livre:

Introduction

Attributions de la Fermière, Importance de l’économie domestique agricole, Des moyens de s’instruire dans l’économie domestique agricole, Position sociale d’une fermière

Première partie

Du personnel de la Ferme, De la religion de la fermière, De l’esprit de justice de la fermière, De l’esprit d’équité de la fermière, Autres qualités de la fermière,Réflexions sur l’ordre et la propreté de la femme, De l’économie, Conduite envers le fermier, Choix des femmes de service, Manière de gager les domestiques, Paiement des gages, Manière d’introduire les nouveaux domestiques,Conduite envers les domestiques, Moyens de les gouverner, Leur surveillance, Leur logement, Leur nourriture, Manière de les faire travailler, Soins aux domestiques malades,

Deuxième partie

Organisation du ménage, Caves, Cuisine, Ordre et propreté de la cuisine, Garde-manger, fournil, Provisions, Salle à manger, chambres à coucher, Linge, lessive, Lessivage à vapeur, Des étables – Vacherie – Porcherie – Bergerie, Vaches, leur nourriture, Du lait, De la laiterie, Beurre, fromages, Veaux, porcs, Volaille, Poules, Oies, Canards, Dindons, etc., Lapins, Poissons, Abeilles

Troisième partie

Jardinage, Sol, Sous-sol, Humus, Engrais, Potager, Différentes Cultures, Couches, Parterre, Culture générales des fleurs, Beautés à la campagne

Pour télécharger ce livre cliquez sur le lien: La Fermière

-Moteur de recherches Lilo


Moteur de recherche Lilo

Vos recherches ont du pouvoir !

En faisant vos recherches avec Lilo, vous financez gratuitement et sans effort des projets sociaux et environnementaux.

Lilo compense le carbone de vos recherche

Choisir Lilo comme moteur de recherche c’est facile!

Qu’est-ce que Lilo?

Un moteur de recherche utile
Grâce à Lilo, vous pouvez agir gratuitement pour changer les choses simplement en effectuant vos recherches quotidiennes!

Des revenus reversés sous forme de dons
GRATUIT POUR VOUS, Lilo reverse + de 50% des revenus publicitaires du moteur de recherche à de beaux projets sociaux et environnementaux que vous pouvez choisir.

Un moteur performant qui vous protège
Lilo utilise la technologie des plus grands moteurs de recherche. Lilo protège votre vie privée en ne collectant pas les données et en agissant contre le tracking publicitaire.

Une recherche= une goutte d’eau
Chaque recherche que vous faites avec Lilo vous fait gagner une goutte d’eau. Vous pouvez choisir ensuite à quel projet vous donnez vos gouttes d’eau. Chaque goutte d’eau compte!